Panzi : Reprise des activités à l’Hôpital du Dr Mukwege

Des agents de l'HGR Panzi devant la DGI/ Bukavu

Des agents de l’HGR Panzi devant la DGI/ Bukavu

Par Génie Mulobo

Les agents de l’Hôpital général de référence de Panzi au Sud-Kivu ont suspendu leur sit-in devant la Direction générale des impôts, DGI, depuis mercredi 7 janvier 2015. C’est sur demande du MIP, Médecin inspecteur provincial de la santé, qui, après une mission effectuée à cet hôpital, a promis de s’engager personnellement dans ce dossier. C’est ce qu’indique le rapport de mission de l’inspecteur de la santé de Panzi auprès de l’hôpital dirigé par le Dr Denis Mukwege. Lire la suite

L’Est livré aux seigneurs de guerre

Lors du sommet de l’Union africaine le week-end dernier à Addis-Abeba, les chefs d’Etat ont décidé de la mise en place d’une force internationale pour traquer et éradiquer les forces négatives qui écument l’Est de la RDC depuis près de deux décennies. Avant que l’on ne sache qui fera quoi dans cette force, qui y mettra des troupes, qui l’équipera et assurera son financement, des questions ne manquent pas d’être posées. Pourra-t-on, cette fois-ci, mettre fin à l’insécurité dans l’Est du pays ? La question vaut son pesant d’or dans la mesure où la Monuc puis la Monusco avec ses 18.000 membres n’a pu éradiquer le phénomène. Des opérations conjointes ont été tentées par l’Ouganda, la RDC et le Rwanda afin de venir à bout de tous ces groupes armés qui pullulent dans l’Est, particulièrement au Nord-Kivu, au Sud-Kivu, dans la Province Orientale et même au Katanga, sans y parvenir totalement. Lire la suite

Décompte macabre : 113 journalistes tués en 2009 dans le monde

113 journalistes assassinés dans le monde en 2009. C’est le décompte macabre établi par la Fédération Internationale des Journalistes (FIJ). Pour cette organisation, l’année 2009 aura été l’une des pires années pour la presse. «2009 a été l’une des pires années pour les meurtres ciblés de journalistes» et la «FIJ appelle aujourd’hui à ce que les gouvernements et les Nations unies agissent davantage pour protéger les journalistes», a-t-elle indiqué dans un communiqué publié mercredi 30 décembre.
Ce sont en fait en tout 137 journalistes et travailleurs des médias qui ont été tués en 2009, dont «113 assassinats ciblés ». C’est le nombre le plus élevé jamais enregistré. Les 24 autres morts sont considérées comme « accidentelles », selon cette organisation basée à Bruxelles.La FIJ a dénoncé l’inaction des Etats, auxquels l’ONU avaient pourtant demandé en 2006, a-t-elle rappelé, «de prendre des mesures pour protéger les journalistes et les médias dans les zones de conflit». Lire la suite

Hillary Clinton en visite dans une RDC en « crise humanitaire »

La secrétaire d’Etat américaine, Mme Hillary Clinton arrive lundi 10 août à Kinshasa dans le cadre de la tournée qu’elle effectue dans quelques pays d’Afrique. L’ancienne première dame américaine, ancienne sénatrice de New York et ancienne candidate à l’investiture du parti démocrate à l’élection présidentielle de 2008 consacre tout de même 11 jours à cette tournée qui a débuté le 4 août dernier et qui devrait la conduire dans sept pays. Lire la suite

Les FDLR : une épine pour la sécurité à l’Est de la RDC

Des civils tués. Des centaines de maisons des paysans incendiées. Des villageois qui se réfugient dans la forêt pour échapper aux exactions multiples et multiformes. Le Sud-Kivu et le Nord-Kivu sont loin de connaître la paix. Les rebelles hutu rwandais des Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR) n’ont jamais été aussi mobiles, omniprésents et cruels que par la passé et ce, malgré les cuisantes défaites leur infligées par la coalition FARDC-Monuc dans le cadre de l’opération Kimia 2. La tactique de la guérilla pratiquée par les FDLR, qui jouissent curieusement de l’appui de quelques groupes armés congolais dont les Patriotes Résistants Congolais (PARECO) et l’Alliance des Patriotes pour un Congo Libre et Souverain (APCLS), complique l’équation. Lire la suite

Une certaine APCLS appuie les FDLR contre les FARDC au Nord-Kivu

Depuis la semaine dernière, les troupes loyalistes des FARDC traquent, dans le territoire de Masisi au Nord-Kivu et dans le cadre de l’opération Kimia 2, les rebelles hutu rwandais des FDLR appuyés par des éléments d’une milice congolaise dénommée Alliance des patriotes pour un Congo libre et souverain (APCLS). Les dernières informations reçues du front sont plutôt encourageantes pour les FARDC. Les troupes loyalistes auraient pris le dessus sur ces forces négatives. Lire la suite