L’UNFPA et ses partenaires exhortent à autonomiser les adolescentes

Par Génie Mulobo

« Autonomiser les adolescentes ; Mettre fin au cycle de violence ». Tel est le thème choisi par le ministère du Genre, de la famille et de l’Enfant, en collaboration avec le Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA) et différents partenaires célébrer la troisième édition de la journée internationale de la fille. Cadre choisi le 11 octobre dernier: le Lycée Matonge, dans la commune de Kalamu. « Eviter les grossesses et mariages précoces ; éviter d’être victime consentante ; dénoncer le harcèlement… ». Ce sont là quelques-uns des messages retenus par les filles du lycée Matonge lors de cette journée de sensibilisation. Lire la suite

Publicités

Abbé Malumalu : l’expertise repoussée !

Face à l’éventualité de la désignation de l’abbé Apollinaire Malumalu comme président de la nouvelle Commission électorale nationale indépendante, la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) s’est fendue lundi dernier d’une déclaration on ne peut plus claire. « …la CENCO tient à préciser l’opinion tant nationale qu’internationale, intéressée par la désignation d’un délégué de la sous-composante « Confessions religieuses » à la CENI selon la loi promulguée par le Président de la République, qu’elle n’a pas présenté un ecclésiastique pour être membre de la Commission Electorale Indépendante.  Il va sans dire qu’un ecclésiastique qui s’engagera dans la CENI ira manifestement à l’encontre des dispositions canoniques de l’Eglise catholique », lit-on dans la déclaration lue par le secrétaire général adjoint de cette structure qui regroupe tous les évêques du pays. Lire la suite

Décevants, ces léopards

Trois matches nuls. Trois petits points. Trois buts marqués et autant encaissés. Au final élimination dès la phase de groupe. Les léopards football sénior n’ont certes perdu aucun match, mais n’en ont non plus gagné aucun. Le résultat est plutôt mitigé. Certains diront décevant. On peut ergoter sur cette préparation chaotique. Des joueurs qui arrivent en petit groupe et à compte-gouttes. Des problèmes de primes réglées finalement au tout dernier moment. Lire la suite

12 ans après, « M’zee » Kabila toujours adulé

Quand le mardi 16 janvier 2001 au soir les nouvelles ont commencé à circuler sur des « événements assez flous » qui se seraient passés au niveau du palais de marbre, on ne pouvait imaginer que le pire était arrivé. Très vite en effet, les rues de Kinshasa se sont vidées. Les journalistes que nous étions avions vite fait de quitter la rédaction, prudence oblige. La ville s’enveloppa d’un silence quasi monacal. Au beau milieu de la nuit, une forte pluie s’abattit sur Kinshasa. L’apparition à la télévision d’Eddy Kapend, chef d’état-major particulier de Laurent-Désiré Kabila, calma un peu la situation, sans toutefois répondre aux interrogations angoissantes. Qu’était-il arrivé au président de la République, que les Congolais préféraient appeler « M’Zee ». On le disait blessé, transféré au Zimbabwe pour des soins appropriés. Mais devant les évidences, le même gouvernement fit acte de contrition pour annoncer, deux jours après, que « M’zee » était bien mort. Lire la suite

Monusco, FARDC, gouvernement : tous sont à blâmer

Mardi 20 novembre, Goma est tombé entre les mains du M23. Mercredi 21 novembre, c’est autour de Saké d’être pris par les mêmes rebelles selon le même mode opératoire : sans véritable combat. A Saké, la Monusco n’y était pas, du moins personne ne l’a dit. A Goma par contre, la Monusco était bien là pour assister, c’est le mot, à la débâcle des FARDC, et à la chute de la capitale du Nord-Kivu comme « un fruit mûr ». La Monusco, a dit son porte-parole, ne pouvait combattre alors que les FARDC avaient déserté leurs positions. C’est noté. Les éléments de la Monusco ne sont pas là pour faire le travail des FARDC. Si ces derniers sont incapables de protéger le pays et d’assurer son intégrité territoriale, les rebelles peuvent prendre tout le pays sans que la Monusco ne s’y oppose. Lire la suite

Le M23 lance sa guerre psychologique

Alors que le déploiement de la force dite internationale neutre n’est prévu, si tout va bien, qu’en décembre prochain, la guerre du Kivu est entrain d’être relancée. L’accalmie observée sur le front depuis près de deux mois ne saura tenir plus longtemps. Les rebelles du M23 ont même eu le temps de progresser. Plusieurs villages occupés jusque là par des Mai-Maî ou contrôlés par les FDLR sont passés sous leur contrôle. Lire la suite

Londres déçoit les Congolais !

La Grande-Bretagne a décidé de reconsidérer, en partie, la suspension de son aide budgétaire au Rwanda. Sur les 24 millions prévus et gelés à cause du soutien du Rwanda au M23, Londres va libérer une douzaine de millions de dollars. Il semble que le partenaire sans doute le plus important du pays des mille collines ne voudrait pas voir ce dernier souffrir davantage. Il semble également que Londres a cru percevoir une évolution de l’attitude du Rwanda dans le conflit qui déchire la partie Est du pays depuis quatre mois. Lire la suite