Abbé Malumalu : l’expertise repoussée !

Face à l’éventualité de la désignation de l’abbé Apollinaire Malumalu comme président de la nouvelle Commission électorale nationale indépendante, la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) s’est fendue lundi dernier d’une déclaration on ne peut plus claire. « …la CENCO tient à préciser l’opinion tant nationale qu’internationale, intéressée par la désignation d’un délégué de la sous-composante « Confessions religieuses » à la CENI selon la loi promulguée par le Président de la République, qu’elle n’a pas présenté un ecclésiastique pour être membre de la Commission Electorale Indépendante.  Il va sans dire qu’un ecclésiastique qui s’engagera dans la CENI ira manifestement à l’encontre des dispositions canoniques de l’Eglise catholique », lit-on dans la déclaration lue par le secrétaire général adjoint de cette structure qui regroupe tous les évêques du pays.Image

Même si aucun nom n’est cité dans la déclaration, on ne peut s’éviter de faire des liens avec la désignation quelques jours plus tôt par les confessions religieuses de l’abbé Malumalu comme leur délégué à la nouvelle CENI. Selon les informations obtenues par Top Congo FM, le prélat catholique aurait obtenu 6 voix sur les 7 votants. Or, l’on sait que le délégué des confessions religieuses dans le quota de la société civile risque bien d’être désigné comme président de la CENI.

Si tel est le cas, abbé Malumalu signerait son grand retour dans cette même structure qu’il avait dirigée alors qu’elle se dénommait encore Commission électorale indépendante (CEI). C’est sous sa férule que furent organisées les élections présidentielle, législatives, sénatoriales, provinciales ainsi que celles des gouverneurs de province en 2006-2007.

Si personne de sensé  ne peut douter de l’expertise certaine de l’abbé Apollinaire Malumalu en matière d’élections, on ne peut par contre pas affirmer que l’homme soit encore nanti de son indépendance d’esprit. Déjà à l’époque, on l’accusait d’être un « collaborateur » de Joseph Kabila, ce qu’il nia vigoureusement. Après avoir été évincé de la présidence de la CEI muée entre-temps en CENI en 2011, il n’est pas resté inactif. Tout dernièrement, il a été adjoint du chef de la délégation des experts du gouvernement aux pourparlers de Kampala avec le M23,  confirmant par là même son ancrage dans le camp présidentiel. Lui, pourra toujours revendiquer son statut d’expert. Dont acte.

Expertise ?

Si aujourd’hui le nom de l’abbé Apollinaire Malumalu est de nouveau cité pour diriger la nouvelle CENI avec en toile de fond l’organisation des élections provinciales, sénatoriales et des gouverneurs de province, c’est que les confessions religieuses, exceptée l’église catholique, n’ont pas trouvé mieux. Après la débâcle du pasteur Daniel Ngoy Mulunda, la solution la plus simple consistait à recourir à une expertise avérée. Le choix des confessions religieuses n’a toutefois pas pris en compte les recommandations antérieures de la CENCO. Dans une déclaration rendue publique le 25 février 2011, la CENCO avait recommandé aux« ecclésiastiques en RD Congo « de ne pas participer activement aux partis politiques et associations à caractère politique, ainsi qu’à la direction des institutions étatiques, quel qu’en soit le niveau, chargées d’organiser les élections ; de ne faire allégeance à aucun parti politique ».

Justifiant cette interdiction de 2011, la CENCO a indiqué dans sa déclaration de lundi dernier que « cette interdiction fut motivée par l’incompatibilité qu’il y a entre la mission des ecclésiastiques et les charges à exercer au sein de ces institutions étatiques. La mission des ecclésiastiques est de travailler à la communion de tous les hommes et de toutes les femmes en Jésus-Christ, au-delà de tous les clivages politiques et idéologiques. Et il n’y a que l’autorité ecclésiastique compétente qui peut, à certaines conditions, déroger à cette interdiction ».

Voilà qui devrait mettre dans l’embarras les confessions religieuses ainsi que l’abbé Apollinaire Malumalu lui-même, à moins qu’il s’estime en droit de répondre favorablement à l’appel des confessions religieuses sans mesurer les conséquences qui en découleront sur le plan de sa carrière en tant qu’homme de Dieu. Il va s’en dire que seul son évêque peut déroger à la loi canonique et à une position commune prise par la CENCO. On voit tout de mal, le supérieur hiérarchique de l’abbé Apollinaire Malumalu satisfaire les appétits gloutons de l’expert en organisation des élections. Certains dans la ville se posent même la question de savoir si l’abbé Malumalu continue à exercer son sacerdoce, faisant valoir que l’homme est trop impliqué dans des activités hors sacerdoce qu’il serait devenu un prêtre hors cadre, ayant un statut spécial et quasiment « intouchable » grâce à ses nombreux accointances et appuis politiques.

D’aucuns estiment même que la candidature Malumalu a été suscitée par le camp présidentiel afin de rejoindre le dicton africain qui dit qu’on n’organise pas les élections pour les perdre. Quoi qu’il en soit, Malumalu aurait été le bon choix en d’autres circonstances. Outre son expertise avérée en matières électorales, il est celui qui aurait pu mettre d’accord les partenaires extérieurs dont la contribution matérielle et financière s’avère importante pour la poursuite du cycle électoral entamé en 2011. Malheureusement, Malumalu trimballe avec lui l’image d’un « kabiliste » pur et dur, un homme qui a décidé de mettre son expertise au service du triomphe du « kabilisme » ; une image peu reluisante et ne peut rassurer personne même si la CENI actuelle est différente de celle de Daniel Ngoy Mulunda. Des garde-fous existent, mais l’on a vu en Afrique le président de la structure chargée d’organiser les élections imposer sa vision et faire triompher qui il veut, même si les résultats sortis des urnes sont totalement différents. Ce n’est pas pour rien que l’on accuse la CENI Ngoy Mulunda d’avoir « nommé » ou « fabriqué » des députés nationaux.

Franck Baku

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :