Viol par-ci, viol par là

Après Eugène Diomi Ndongala Nzomambu accusé de viol sur deux mineures, voici Adolphe Onusumba Yemba, accusé lui aussi du même délit sur une prétendue mineure. Si les deux hommes sont tous députés nationaux, le premier est porté disparu tandis que le deuxième, membre de la majorité présidentielle, est placé depuis lundi en résidence surveillée par la cour suprême de justice. Lire la suite

Publicités

L’Union africaine se fourvoie avec l’accord du 23 mars 2009

On s’achemine inexorablement vers la recherche d’une solution « politique » à la rébellion qui endeuille la partie Est de la RDC depuis près de cinq mois. Après le conseil de sécurité de l’Onu la semaine dernière, c’est au tour du conseil de sécurité et de paix de l’Union africaine de s’y résoudre. Dans un communiqué rendu public le 19 septembre dernier, cet organe de l’UA manie le bâton et la carotte, tente insidieusement de ne pas trop charger le Rwanda et proclame sa foi en la nécessité de l’application de l’accord de paix conclu le 23 mars 2009 entre le gouvernement congolais et l’ex-CNDP, mué depuis en parti politique. Lire la suite

Le M23 se forge malicieusement une « républiquette » à Rutshuru

On le savait depuis fort longtemps, mais personne n’y avait vraiment prêté attention, estimant que les rebelles du M23 n’étaient que des aventuriers. Aujourd’hui que le secrétaire général adjoint des Nations Unies chargé des opérations de maintien de la paix le dit, cela prend une nouvelle dimension. La rébellion du M23 s’installe dans une dangereuse posture dans le territoire de Rutshuru qu’elle contrôle avec le soutien du Rwanda. Pire, elle a installé une administration parallèle. Des autorités territoriales civiles et militaires ont également été nommées et installées. C’est une petite République en gestation avec collecte des taxes. Lire la suite

Pas toujours propres, ces opposants congolais!

Accusé de viol sur deux mineures, Eugène Diomi Ndongala est porté disparu depuis près de deux mois. Député national élu de Kinshasa, président de la Démocratie chrétienne, soutien appuyé d’Etienne Tshisekedi dont il n’a cessé de revendiquer la victoire à la présidentielle de novembre 2011, leader de la « majorité présidentielle populaire », une plateforme destinée à asseoir les actions devant aboutir à la « vérité des urnes », Diomi Ndongala pourrait voir son immunité parlementaire levée au cours de cette session parlementaire. Lire la suite

Election du gouverneur du Bas-Congo: la MP écartelée entre Mbadu et Nkusu

C’est aujourd’hui lundi 17 septembre qu’expire la période de dépôt des candidatures pour l’élection du gouverneur du Bas-Congo. Des sources informées indiquent que de nombreux formulaires ont été retirés auprès du secrétariat exécutif de la CENI/Matadi, mais que très peu ont été retournés remplis. A Matadi, l’on attend avec impatience la publication de la liste des candidatures recevables et non recevables prévue le 29 septembre prochain selon le calendrier réaménagé publié par la CENI le 3 septembre dernier. Lire la suite

Kabila poussé à négocier avec les criminels du M23

Cela ne fait plus un doute. La RDCongo est poussée à négocier avec le M23. Malicieusement, on tente de convaincre le pouvoir en place à faire la paix avec le mouvement rebelle qui sévit à l’Est du pays. Les échecs à répétition des sommets de la CIRGL sont là une preuve éloquente que l’on tente de gagner du temps, d’avoir le gouvernement congolais à l’usure. A Kampala, on s’est donné trois mois pour la mise en place de cette force dite neutre sans que les contours en soient précisés. Les ministres de la défense vont s’en charger alors que les chefs d’Etat se retrouveront une fois de plus pour décider. Lire la suite

Londres déçoit les Congolais !

La Grande-Bretagne a décidé de reconsidérer, en partie, la suspension de son aide budgétaire au Rwanda. Sur les 24 millions prévus et gelés à cause du soutien du Rwanda au M23, Londres va libérer une douzaine de millions de dollars. Il semble que le partenaire sans doute le plus important du pays des mille collines ne voudrait pas voir ce dernier souffrir davantage. Il semble également que Londres a cru percevoir une évolution de l’attitude du Rwanda dans le conflit qui déchire la partie Est du pays depuis quatre mois. Lire la suite