Soutien au M23: Kigali dément sans convaincre

« Selon l’ONU, les rebelles du M23 ont repris leur avancée dans l’est de la RDC et se dirigent maintenant vers Goma avec, semble-t-il, l’intention d’encercler la ville. Les hélicoptères de l’ONU sont intervenus au moins à deux reprises pour pilonner des groupes rebelles qui menaçaient de s’en prendre à des civils, mais la Monusco, la force de l’ONU, n’est censée intervenir qu’en soutien à l’armée congolaise. Or les soldats congolais sont en recul. Ils ont abandonné plusieurs positions et le représentant de l’ONU sur place, Roger Meece, a confié au Conseil de sécurité que les FARDC, les troupes de l’armée régulière congolaise, ne sont pas en mesure de résister à l’avancée du M23 ». Voilà ce que l’on pouvait lire hier sur de nombreux sites d’information au sujet de la nouvelle guerre en cours au Nord-Kivu. « Le M23 semble beaucoup mieux équipé que l’armée et ses effectifs ont augmenté depuis quelques semaines », a indiqué à l’AFP un haut responsable de l’ONU sous couvert de l’anonymat », pouvait-on lire sur une dépêche exploitée par « Le Nouvel Observateur » et reprise sur le site radiookapi.net. La même dépêche insinuait que les troupes manquaient de munitions et abandonnaient des villages que le M23 s’empressait d’occuper. On croise les doigts pour que tout cela ne soit qu’une contorsion intellectuelle. Lire la suite

Publicités

Chute de Goma ? Non, pas ça !

Ça ne sent pas bon dans l’Est du pays. Les nouvelles du front sont de moins en moins bonnes. Les rebelles ou ceux que l’on peut qualifier ainsi avancent inexorablement vers Goma, la grande métropole du Nord-Kivu avec, semble-t-il, l’idée d’encercler la ville et de la faire tomber entre leurs mains sans combattre. Même l’ONU qui a déployé en RDCongo près de 18.000 casques bleus semble dépassée. Lire la suite