Sénégal : Wade ne réussit pas un nouveau tripatouillage de la constitution

85 ans. Depuis 11 ans au pouvoir. Abdoulaye Wade a subi un véritable revers jeudi. Des sénégalais courroucés par trop de bêtise politique lui ont réservé une fin de non recevoir à son projet de modification de la constitution. Pour éviter un printemps à la sénégalaise, il a du retirer son projet. Echec et mat !!!
Afin de se faire réélire aisément et donc de perpétuer son pouvoir, Wade a proposé au parlement un texte pour que les Sénégalais puissent élire en février 2012 un président et un vice-président sur la base d’un « ticket » qui, pour l’emporter, pouvait ne recueillir au premier tour que 25% des suffrages exprimés, soit presque 800.000 sur une population de 14 millions. La Constitution du Sénégal limite le nombre de mandats présidentiels à deux quinquennats. Abdoulaye Wade, au pouvoir depuis 2000, estime que son premier mandat ne doit pas être pris en compte car la nouvelle loi fondamentale est entrée en vigueur en 2001.
Malgré les protestations de l’opposition, Wade voulait faire passer son projet en force grâce à sa majorité au parlement. Mal lui en pris puisqu’une forte mobilisation des partis d’opposition, de la société civile et des jeunes a transformé Dakar en un ring de boxe. Des scènes d’émeutes ont été signalés dans une ville qui a décidé de dire « non » aux hérésies d’un Wade vieillissant mais décidé à mourir au pouvoir ou tout au moins à ne le céder qu’à quelqu’un en qui il a totalement confiance. On l’accuse même de travailler pour son propre fils Karim Wade qui occupe déjà de fonctions ministérielles importantes.
Jeudi, alors que les parlementaires discutaient dans l’hémicycle, à l’extérieur des forces de l’ordre déployées sur place tentaient de disperser les manifestants à coups de gaz lacrymogènes et de canons à eau, en vain. De petits groupes jetaient des pierres, allumaient des feux sur certaines artères, érigeaient des barricades de fortune, incendiaient des véhicules…
Face à la furie des manifestants Wade a finalement renoncé à l’intégralité de son projet, y compris la disposition prévoyant la création d’un poste de vice-président. Il avait déjà retiré quelques heures auparavant la disposition la plus contestée consistant à abaisser de 50% à 25% la majorité requise pour être élu dès le premier tour.
Me Wade sort affaibli de ce énième bras de fer inutile avec son peuple. Lui qui se présente comme un donneur de leçon patenté aux autres chefs d’Etat africains est allé trop loin dans cette tentative de forfaiture constitutionnelle. Les Congolais se souviennent encore de cet homme qui avait traité les « politiciens zaïrois » de moins que rien, manquant de « culture politique » à l’époque où l’opposition se battait pied à pied avec feu le maréchal Mobutu dans d’interminables négociations politiques. Pas plus tard qu’il y a quelques semaines, il avait demandé vertement à Kadhafi de quitter le pouvoir, apportant son soutien aux rebelles libyens dans leur fief de Benghazi.
A 85 ans, et après 11 ans de pouvoir, il semble avoir atteint la limite du supportable. Tenté par un dessein quasi machiavélique de porter son fils au pouvoir, Wade veut lui donner une envergure nationale. Bien que battu lors des élections municipales de 2009 pour la mairie de Dakar, Karim Wade s’est vu confié moins de deux mois après un gros ministère. Il est ainsi devenu ministre d’Etat, ministre de la Coopération internationale, de l’Aménagement du territoire, des Transports aériens et des Infrastructures. Tout ça pour un homme !!! Sacré Wade.
Franck Baku

Une Réponse

  1. Article bien écrit par un professionnel de média. Je souhaite bonne chance à l’auteur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :