Ecart de langage irresponsable dans l’affaire DSK

« Il n’y a pas mort d’homme ». Parole de Jack Lang, socialiste français bien connu à propos de l’affaire Dominique Strauss-Kahn. Propos pour le moins malheureux et déplacé de la part d’un homme connu pour avoir toute sa tête bien en place. Voulait-on justifier le comportement irresponsable du « violeur » DSK qu’on ne s’y prendrait pas aussi maladroitement.

Veut-on nous faire croire que le viol ou les agressions sexuelles ne sont nullement un mal. Hier, je lisais une réaction vigoureuse d’associations féministes françaises qui s’indignaient de ces écarts de langage, rappelant que 75.000 viols seraient enregistrés chaque année en France, ce qui en fait un véritable fléau.
Banaliser le geste ignoble de DSK est pour le moins irresponsable, même si l’on doit avoir en tête le principe de la présomption d’innocence. Quand on connaît le passé de l’homme et que l’on découvre avec effarement que l’homme est plutôt connu pour être un séducteur impénitent, on ne peut qu’avoir envie de vomir devant tant de dérapages dangereux.
En RDC, notamment au Kivu, où le viol est un problème pas banal du tout, on a du mal à saisir la désinvolture avec laquelle les socialistes français traitent l’affaire DSK. Doit-on alors dédouaner tous ces violeurs du Kivu congolais parce qu’ils ont tout simplement abusé et parfois à plusieurs de femmes congolaises. Des fillettes de moins de trois ans violées, c’est criminel. On nous dira que la femme de chambre que DSK aurait tenté de violé est tout de même âgée de 32 ans et serait mère d’une fille de 15 ans, il n’ya rien qui justifie le mal.
Veut-on enfin de compte nous replonger dans le droit de cuissage ? Les Français doivent assumer le mal fait à la France par cet homme pourtant brillant intellectuel qui a assumé avec beaucoup de compétences ses fonctions de directeur général du Fonds monétaire international (FMI). Détruit, il l’est. IL quitte ses juteuses fonctions sur la pointe des pieds et a sans doute perdu toute possibilité de briguer la présidence de la République française, lui qui était pourtant jusque là le favori des sondages. Quand on ne sait pas discipliner sa libido, on tombe trop bas.
Franck Baku

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :