Floribert Chebeya de la VSV: un meurtre honteux pour la RDC!

Ignoble! Inexcusable! Honteux pour la RDC! Monstrueux! Voilà ce que l’on peut dire après l’assassinat, dans la nuit du 1er au 2 juin, de Floribert Chebeya, président de l’ONG congolaise de défense des droits de l’homme, la Voix des sans voix. Exécuté par on ne sait qui. Tué par balle? Poignardé? Etouffé? On ne sait pas encore puisque son corps découvert tôt le matin de mardi dans sa propre voiture vers Mitendi dans la commune de Mont Ngafula, a été acheminé par la police à la morgue. Une autopsie devrait être pratiquée, du moins on l’espère, pour déterminé les causes de cette mort suspecte.

Floribert Chebeya avait cessé de donner de ses nouvelles, le 1er juin vers 19heures. Deux heures plus tôt il avait envoyé un SMS à son épouse l’informant d’un rendez avec l’Inspecteur général de la Police nationale congolaise, le général John Numbi, vers 17h30′. Une heure plus tard, il envoie un autre SMS pour informer son épouse qu’il n’avait pas été reçu, mais qu’il faisait « un crochet » par l’UPN. « Ce n’était pas dans ses habitudes« , a déclaré son épouse interrogée par la radio onusienne, Radio Okapi, ce matin. L’épouse de Chebeya a indiqué qu’après ce 2ème SMS, elle n’arrivait plus à joindre son mari sur ses deux téléphones. Elle n’arrivait pas non plus à joindre son chauffeur, Fidèle Bazana. Ce dernier est du reste porté disparu, du moins jusqu’au moment où j’écris ces mots.

La consternation a été totale après l’annonce de ce énième meurtre d’un activiste, mieux d’un défenseur des droits parmi les plus connus du pays. J’ai moi-même eu à le côtoyer durant des années. En tant que journaliste à La Référence Plus, j’ai couvert plusieurs de ses conférences de presse. Il était méticuleux, organisé. C’était un homme de principe et de convictions. Il croyait dur comme fer en la justesse de ce qu’il faisait. Très pointilleux, il savait toutefois écouter l’autre. Il était toujours prêt à aider, à venir en aide aux faibles et aux forts en difficulté avec les instances du pouvoir, toujours prêt à dénoncer les atteintes aux droits de l’homme. Il se savait menacé. Il aurait pu très bien aller vivre ailleurs, loin des tourments congolais, il avait pourtant choisi de rester au pays, de continuer à faire son travail, à défendre les droits humains. C’est ce qu’il savait faire le mieux. J’ai moi-même bénéficié de l’attention de son organisation. En 2000, j’avais été arrêté arbitrairement par un certain Luhonge, procureur général de la République à l’époque pour ‘ »outrage à la magistrature ». J’avais eu le toupet de critiquer une décision de justice entre Beyeye Djema, aujourd’hui député national, et son épouse. Invité à son bureau au bâtiment INSS, il m’avait entendu sur PV, puis fait coffrer dans un cachot sale, infect, puant l’urine et le caca. Je fus finalement acheminé à la prison centrale de Makala où j’ai passé trois semaines…pour rien. Devant le tollé provoqué par cette affaire, j’ai été entendu en chambre foraine à la prison. Défendu brillamment par Me Lumeya Dhua Maleghi, aujourd’hui député national, j’ai été lavé et relaxé. 21 jours de privation de liberté pour rien. Pour ces moments durs pour moi et ma famille, j’avais bénéficié du soutien de la Voix des sans voix et de bien d’autres ONG dont Journaliste en danger et l’Asadho notamment.  Depuis, j’ai compris que le travail des ONG de défense des droits de l’homme est important, immensément important pour un pays comme la RDC qui n’est pas encore un pays « normal ».

Alors que dire après le meurtre de Floribert Chebeya? Que justice soit faite afin que plus jamais on ne soit obligé de revivre cela. Au moment où la RDC s’apprête à célébrer le cinquantenaire de son indépendance, on n’avait vraiment pas besoin de ce nouveau drame.

Franck Mona

Une Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :