Réforme protection de la santé aux USA: Première victoire pour Obama

L a réforme de la protection de la santé initiée par le président Barack Obama est enfin sur la bonne voie. Elle a en tout cas franchi, mardi dernier, une étape décisive avec le vote favorable de la commission des finances du sénat américain. Ce vote a été acquis par 14 voix pour contre 9. Ce vote favorable, qualifié de « crucial », a été possible grâce au soutien dont la majorité démocrate a bénéficié de la sénatrice républicaine modérée Olympia Snowe.
Même si le chemin à parcourir par cette réforme, considérée comme la plus importante du mandat de Barack Obama, est encore long, tout donne à penser qu’elle pourrait aboutir.
En ouvrant la séance mardi, le président démocrate de la commission, Max Baucus, a du faire un véritable plaidoyer pour obtenir l’adhésion du plus grand nombre. «Notre plan fournirait une couverture santé à 23 millions d’Américains» supplémentaires, a-t-il plaidé, ajoutant que 14 millions d’autres personnes bénéficieraient d’une couverture à travers le système Medicaid, l’assurance santé pour les défavorisés. Il a exhorté les sénateurs à voter après des semaines de discussions et des centaines d’amendements examinés. Et pour donner plu de poids à son exhortation, il a rappelé cette parole de l’un des pères fondateurs des Etats-Unis, Benjamin Franklin : «Mieux vaut bien faire que bien dire». On ne sait si les sénateurs ont été séduits par ce rappel, mais le résultat est là : encourageant pour le premier président noir des Etats-Unis.
Après avoir franchi l’étape « cruciale » de la commission des finances du sénat, le projet de loi doit ensuite être fusionné avec celui que la commission de la Santé du Sénat a approuvé en juillet, avant d’être prêt pour un vote en séance plénière du Sénat. Du côté de la Chambre des représentants, trois autres commissions ont déjà approuvé leurs versions et il faudra, au bout du compte, trouver un compromis entre toutes ces versions pour faire adopter la réforme avant fin 2009, selon le vœu de Barack Obama.
On note tout de même que la version de la Commission des Finances du sénat a l’avantage de permettre une réduction du déficit budgétaire de 81 milliards de dollars sur 10 ans, pour un coût total de 829 milliards de dollars. Mais le débat est encore loin d’être clos. La question est de savoir jusqu’à quel point la réforme de Barack Obama sera modifiée au nom de la réduction des coûts. D’autres obstacles attendent ensuite Obama et son équipe, vu l’absence patente de consensus sur d’autres aspects du projet.
Barack Obama n’est donc pas au bout de ses peines. Il doit continuer à batailler dur pour faire aboutir ce projet, qui devrait permettre d’offrir une couverture santé à un plus grand nombre d’Américains qui en sont privés. On parle d’une bonne quarantaine de millions de personnes. Les opposants au projet ne lui feront sûrement pas de cadeau. Certains le qualifient déjà de socialiste ou pire de « communiste ». Au pays du libéralisme, certains n’ont d’yeux que pour la facture à payer et n’envisagent pas de voir l’Etat dépenser pour les pauvres. De là à les qualifier d’égoïstes, il n’y qu’un pas….
Franck Baku

2 Réponses

  1. La victoire,lorsqu’elle embrasse tout un pays,devient l’objet de l’intérêt général. On peut dès lors affirmer que ceux et celles qui y ont travaillé sont des gens de bonne volonté. Leurs nuits blanches n’ont donc pas été vaines. Ce qu’Obama a fait,c’est un acte qui touche tout le monde,et il convient de l’en féliciter vraiment. En politique,les égoïsmes sont un grand obstacle qui affecte tous les équilibres au point que les citoyens se désintéressent de la politique. Je pense que les Américains comprennent que la santé est capitale pour tout le monde et que voter une telle loi c’est aider des millions de personnes. Obama a répondu présent là où beaucoup d’autres présidents ont échoué.

  2. Amérique un pays où, pour simplement avoir une consultation chez un généraliste, il faut commencer par payer et prouver que l’on pourra continuer à payer! Il est facile de prendre de telles positions lorsque l’on habite dans un pays ayant notre système de sécurité sociale…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :