Le député JC Vuemba : « Pas de pont Kin-Brazza sans port de Banana »

L’affaire du pont sur le fleuve entre Brazzaville et Kinshasa a pris des proportions inattendues après la signature d’un protocole d’entente entre les ministres responsables des deux pays sous les auspices de la CEEAC et de la BAD. Cette opération de charme qui lie le destin de la RDC au nom de l’intégration régionale africaine extravertie, contre ses intérêts, a été considérée par une certaine opinion comme un acte scandaleux de haute trahison. Si bien que, la vague de protestation soulevée à travers le pays et à tous les niveaux de la société constitue un véritable barrage à l’accomplissement du fameux ouvrage.
Le Député Jean Claude qui s’est investi corps et âme dans ce dossier a pris la tête d’un mouvement de défense des intérêts maritimes et économiques du pays en général.
Habitué à dire tout haut ce que beaucoup des gens murmurent au sujet de ce dossier, il se fait remarquer par les responsables du pays qui le consultent à cause de son engagement. C’est dans ce cadre qu’il a été reçu en séance de travail par le ministre du Plan. Nous l’avons interrogé sur les points saillants de leurs échanges. De prime à bord, le député de Kasangulu a décliné 3 préalables à la construction du pont sur le fleuve Congo entre Kinshasa et Brazzaville.
Premier préalable : on ne peut pas jeter le pont entre Kinshasa et Brazza tant que les premières pioches n’ont pas été données à Banana. Cela signifie que la construction du port de Banana est prioritaire par rapport à celle du pont. Ceci est un acquis indiscutable.
Deuxième préalable : le ministre du plan devrait rencontrer le ministre Pierre Lumbi des Travaux publics et infrastructures, en vue de se concerter sur ce dossier, afin qu’il soit soumis au conseil des ministres. Il s’agit bien du dossier de la construction du port en eau profonde de Banana.
Troisième préalable : le ministre du Plan a confirmé que l’appel d’offre doit être lancé par le gouvernement congolais et non par la Banque Mondiale, la BAD ou le FMI. La République Démocratique du Congo doit être partie prenante dans cette affaire à partir de l’appel d’offres. Il existe un consortium coréen et un autre chinois et un troisième français qui sont dans la course. Le consortium français Vinci collabore avec quatre hommes d’affaires congolais.
Le Député du Bas Congo poursuit : « Pour ma part, j’ai ajouté que l’ONATRA qui possède les ports de Matadi, Boma et Muanda, devrait aussi avoir des parts dans les consortium qui viendront pour la construction de Banana. En effet, cette construction nécessitera aussi le prolongement du chemin de fer de Matadi jusqu’à Banana. Je souhaite qu’ils se mettent ensemble. Il faut comprendre que le littoral qui nous revient et plus profond et plus long que Soyo et Pointe-Noire. Donc à ce niveau du Golfe de Guinée, c’est la RDC qui a le site le plus naturel et le plus enviable.
Je n’ai jamais été contre la construction du pont Brazzaville-Kinshasa mais, à condition que la construction du port en e au profonde de Banana soit prioritaire. Je me souviens, qu’au mois de juin 2007, lorsque le Président de la République m’a reçu à Kisantu, nous avions parlé de ce problème. Le chef de l’Etat m’avait dit, que la construction du port était son objectif. C’est pour cela que nous disons clairement : que le Président de la République ne se sente pas président de la CEEAC dans cette affaire. Qu’il se sente d’abord président de la RDC, car si l’on jette ce pont, c’est notre pays qui en pâtira.
D’abord, les 35% que la province du Bas Congo octroient au gouvernement central seraient hypothéqués. D’ailleurs, ce n’est même pas une affaire du seul Bas Congo. Vous avez vu Banza Mukalay depuis son Katanga natal, Kalala Mpotoy, à partir de ses vacances parlementaires au Kasaï oriental, sont de la partie et nous appuient. Ils ne sont pas les seuls, la majorité des congolais sont derrière nous.
C’est pourquoi un seul mot d’ordre : vigilance, car la confiance vis-à-vis du Gouvernement n’exclut pas notre contrôle et nous y veillerons sans faille. Même s’il faut mobiliser toute la population pour cette cause, nous sommes à le faire. C’est une question de vie ou de mort.

Une question sécuritaire nationale

« Voyez-vous, la construction de ce pont Brazzaville-Kinshasa comporte un inconvénient sécuritaire important pour notre pays. Souvenez-vous de années 1970 jusqu’aux années 80, les joutes verbales que le président Mobutu avait avec le commandant Marien Ngouabi, que nous avions nos Sukisa survoler le Congo-Brazzaville, prêts à larguer les bombes. Et si demain, de tels incidents se répétaient, si donc nos relations se refroidissaient et que par exemple nos stocks d’armes devraient être obligés d’obtenir le quitus de Brazza. Que deviendrons-nous ? C’est un problème de sécurité. Voyez ce qui vient de se passer il y a 3 ou 4 ans avec pasteur Ntumi dans le Pool. Quand le chemin de fer entre Pointe-Noire et Brazza était coupé. Si une situation analogue survenait avec le pont route-rail, si l’autoroute était coupée. Allons ! Soyons sérieux. Armons-nous tout d’abord, avant de faire un combat égal. C’est pour cela, nous serons vigilants. S’il s’agit de mobiliser toute la RDC derrière cette affaire, nous le ferons.
Aussi dois-je remercier tous les députés nationaux, députés provinciaux, ainsi que tous les grands leaders de ce pays qui sont derrière ce combat. Merci, Merci. Concernant la question de savoir si le ministre Kamitatu m’a convaincu, si je fais foi à ses dires, je répondrai que je suis un démocrate, un combattant de la liberté, de la démocratie, de la résistance et des droits de l’homme.
Quand un ministre de la République me reçoit et me parle en séance de travail sur un sujet, en toute sincérité, je crois à ce que le gouvernement veut aller de l’avant. Naturellement, la confiance n’excluant pas le contrôle, nous demeurons vigilants.

Lu sur le blog de JC Vuemba
Rewriting FMK

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :