Une certaine APCLS appuie les FDLR contre les FARDC au Nord-Kivu

Depuis la semaine dernière, les troupes loyalistes des FARDC traquent, dans le territoire de Masisi au Nord-Kivu et dans le cadre de l’opération Kimia 2, les rebelles hutu rwandais des FDLR appuyés par des éléments d’une milice congolaise dénommée Alliance des patriotes pour un Congo libre et souverain (APCLS). Les dernières informations reçues du front sont plutôt encourageantes pour les FARDC. Les troupes loyalistes auraient pris le dessus sur ces forces négatives.
Au-delà de ces informations, on peut s’inquiéter de la multiplication des milices au Nord et au Sud-Kivu. Des milices y poussent comme des champignons. Toutes ou presque se réclament d’un certain patriotisme, au point qu’on s’y perd un peu dans ce cafouillis. Est-on patriote quand on inflige d’insupportables souffrances à ses compatriotes ? Est-on patriote quand on s’allie avec une force négative étrangère pour faire valoir ses revendications ? Est-on patriote quand on coalise avec des rebelles qui pillent, violent et tuent ses propres frères et sœurs. Non, les motivations de la fameuse APCLS sont loin d’être patriotiques. N’y a-t-il pas d’autres moyens ou d’autres voies pour faire entendre sa voix que le cliquetis des armes ?
Autant de questions qui devraient interpeller nos dirigeants. Quand on considère des brigands, mieux des criminels comme Bosco Ntaganda comme de « faiseur » de paix, il n’est pas sorcier de voir naître d’autres seigneurs de guerre. C’est le cas de cette APCLS (Alliance des patriotes pour un Congo libre et souverain) qui prend visiblement partie pour les rebelles hutus rwandais. Déjà en janvier dernier au plus fort de la préparation de l’opération de traque conjointe armées rwandaise et congolaise contre les FDLR, l’APCLS s’était fendue d’une déclaration pro-FDLR. Signée par un certain Hodari Bwira André, la déclaration émettait des réserves sur l’efficacité de l’opération, s’inquiétant de ses conséquences humanitaires désastreuses sur les populations autochtones.
Il est curieux de constater que six mois après, l’APCLS décide tout bonnement de faire alliance avec les FDLR pour s’opposer aux troupes loyalistes, se découvrant des ressorts de défenseur acharné des rebelles hutu rwandais. Si les motivations humanitaires de l’ACPLS peuvent être comprises, on ne peut néanmoins pas apprécier qu’elle apporte un soutien militaire à cette force négative dont les crimes commis sur le sol congolais sont incontestables.
Loin de visées humanitaires, il est possible que les motivations de l’APCLS soient ailleurs. Au moment où les groupes armés comme le CNDP sont sur le point de faire leur entrée dans les allées du pouvoir, les milices endormies aux objectifs aussi flous que dangereux fleurissent. Qui sait ! Eux aussi peuvent saisir leur chance.
Franck Baku

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :