Des policiers pour régler la circulation ou truander les chauffeurs?

Des policiers de l’unité anti-émeute qui règlent la circulation, arrêtent des conducteurs, les tabassent parfois et exigent des amendes. Cela n’arrive pas tous les jours. Mais cela se passe bel et bien à Kinshasa. Depuis plus d’une semaine, ces policiers que les Kinois ont surnommé « robots » en rapport avec leur tenue qui rappelle « Robocop », le héros d’un film américain dans lequel joue également « Terminator » ou Arnold Schwarzenegger, terrorisent les conducteurs de véhicules assurant le transport en commun (taxis, taxi-bus et bus) sur les artères de la capitale congolaise.

Lundi 18 mai, ces conducteurs ont observé une sorte de grève en signe de protestation contre les mauvais traitements leur infligés par ces « robots ». Mardi matin, j’ai vu les fameux policiers sur l’avenue de l’Université peu après l’arrêt Yolo Kapela , réglant, d’une certaine façon, la circulation. Leur seule présence crée la peur chez les chauffeurs des taxis, taxi-bus et bus qui craignent de recevoir quelques coups de fouet en guise de correction pour une faute commise : mauvais stationnement, ceinture de sécurité non attachée, portière non fermée, clients en surnombre…
Pendant que ces « robots » opèrent, les agents de la Police spéciale de roulage (PSR) sont, eux aussi, à leurs postes, réglant, eux aussi, la circulation. Les motards sont, eux aussi, en poste ; tout comme d’autres policiers d’autres unités. « C’est finalement trop », a martelé, lundi, un chauffeur de taxi qui m’a pris sur la 7ème rue Limete pour Lemba/Super. « J’ai été pris par ces robots ce matin à Kintambo/Magasin. Ils ont failli me fouetter, mais j’ai imploré leur pardon. Ils m’ont alors exigé 10.000 FC. Je leur en ai donné 3000 », a ajouté le chauffeur, visiblement apeuré. Et de conclure : « C’est incroyable. Même un policier qui assure la garde devant une résidence est capable aujourd’hui de vous truander sous prétexte que vous avez stationné devant ladite résidence ».
Mona Kumbu

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :