La CPI fait peur aux chefs des milices du Kivu

Engagées dans le processus d’intégration dans l’armée nationale, les milices Mai-Mai ont vite fait de se débarrasser de près de 200 enfants soldats. La Monuc, Mission de l’ONU au Congo, s’est félicitée de ce nouveau développement de la situation au Nord-Kivu.
On doit reconnaître que les milices Mai-Mai n’avaient aucune alternative, ne pouvant pas se permettre de présenter comme « soldats » à intégrer dans les FARDC, des « enfants » dont certains avaient été, selon la Monuc, enrôlés par ces milices depuis une dizaine d’année. Quel age pouvait avoir des enfants aujourd’hui « libérés » au moment de leur enrôlement? Pas plus de dix ans d’âge pour certains d’entre eux.
On note également que le procès Thomas Lubanga devant la CPI et les menaces d’arrestation de Bosco Ntaganda pour des crimes liés à l’enrôlement des enfants dans la milice de l’UPC en Ituri ont eu un effet bénéfique. De nombreux seigneurs de guerre dont des chefs de milices Mai-Mai ont certainement peur de se retrouver dans le collimateur de Luis Moreno Ocampo, le procureur de la Cour pénale internationale.
Tant mieux pour nous si ces chefs de milices comprenennt enfin qu’ils étaient engagés dans l’illégalité. Mais on sait que les crimes qui sont de la compétence de la CPI ne sont pas imprescriptibles et que donc la CPI pourrait toujours se saisir de ces chefs de guerre. Ce serait tout de même une question d’équité. Si Thomas Lubanga peut être poursuivi pour ces crimes d’enrôlement des enfants de moins de 15 ans dans sa milice, pourquoi les autres devraient-ils y échapper, d’autant plus que ces enfants ont participé aux nombreux conflits armés qui ont marqué le Kivu depuis 1996. Comme quoi, la peur du gendarme est le commencement de la sagesse pour ces seigneurs de guerre.
Franck Baku

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :