Ntaganda et Nkunda méritent la CPI. Des dirigeants isräéliens aussi

Pas beaucoup d’effervescence lundi 26 janvier à Kinshasa où le procès de Thomas Lubanga à la CPI était pourtant diffusé en direct par la télévision nationale. Les Kinois ont suivi le déroulement de cette première audience sans trop de commentaires. Eux, s’attendent plutôt à voir Laurent Nkunda s’asseoir aussi dans le box des accusés à la CPI. Pour l’heure, leur vœu est loin d’être exhaussé.

Le chef de guerre du CNDP appréhendé à Gisenyi au Rwanda s’y trouverait toujours. Non pas dans une cellule de prison, mais en « résidence surveillée ». On ne sait pas s’il sera extradé en RDC où il est sous le coup d’un mandat d’arrêt de la justice militaire. Il serait accusé de crimes de guerre et de crime contre l’humanité. On ne sait toujours pas si la CPI, très prompte à coffrer des « suspects » congolais a aussi n dossier sur l’ancien chef du CNDP évincé par son chef d’état-major, Bosco Ntaganda.

Bosco est lui aussi recherché par la CPI qui a émis un mandat d’arrêt contre lui pour les mêmes faits reprochés à Thomas Lubanga. A l’époque, Bosco Ntaganda était le bras droit du chef de l’UPC en Ituri. Depuis qu’il a fait un putcsh contre Nkunda, permettant la fin de la guerre au Nord-Kivu, du moins réduisant au silence la rébellion du CNDP, Bosco Ntaganda, sinistre chef de guerre, est curieusement devenu, pour certains bonzes du pouvoir, un « faiseur de paix ». On se demande si la CPI va pour autant le laisser en paix et donc abandonner les poursuites contre lui. Ce serait tout de même injuste que cela soit ainsi. Cela décrédibiliserait la justice internationale, considérée comme le dernier recours pour les faibles du monde.

La CPI est du reste à la croisée des chemins. Après s’être intéressée particulièrement aux Africains, on attend voir la CPI s’intéresser également aux dirigeants d’autres parties du monde, notamment des Israéliens et ce, en rapport avec les atrocités commises lors de la guerre de Gaza. Déjà, les autorités israéliennes ont assuré les militaires de leur total soutien. Israël n’ayant pas signé le traité de Rome sur la cour pénale internationale, les poursuites éventuelles contre des militaires ou autorités israéliennes seraient hypothétiques, à moins que le conseil de sécurité prenne une résolution en ce sens. Peine perdue là aussi, car les États Unis y opposeront leur véto. Voit-on en effet l’Amérique, même celle d’Obama, abandonner un allié aussi important qu’Israël? Impensable. Inimaginable.

Ne pas poursuivre des dirigeants israéliens ferait passer finalement la CPI pour une instance judiciaire « politique » ou pour tout au moins soumise aux contingences politiques. La France n’a-t-elle pas proposé un « deal » à Omar Bachir, le chef de l’Etat soudanais, poursuivi par la CPI pour génocide au Darfour? Si Bachir s’amende, les poursuites contre lui pourraient être gelées ou abandonnées. Dur alors de ne pas considérer la CPI comme la justice des « puissants » contre les « faibles » ou la justice des vainqueurs.

Pour le moment, la CPI fait son travail, du mieux qu’elle peut. Lundi, Thomas Lubanga a été peint sous un très mauvais jour par Luis Moreno Ocampo. Il risque de payer pour les excès de ses hommes et de lui-même. L’enrôlement des enfants dans des forces ou groupes armés est considéré comme un crime de guerre. Même si l’on sait que dans la RDC de ces dix dernières années presque tous les forces ou groupes armés ont eu recours aux enfants appelés « kadogo » pour grossir leurs rangs. Si la CPI était vraiment sérieuse, très peu de seigneurs de guerre, anciens ou présents, échaperaient à la CPI. Lubanga ouvre la voie. D’autres suivront peut-être. Laurent Nkunda et Bosco Ntaganda sont en tout cas très attendus par les Congolais.
Franck Baku

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :