Après Gizenga, que veut le Congolais?

Après 600 jours de présence à la primature, Antoine Gizenga a démissionné. Joseph Kabila, 50 ans moins âgé que lui,a accepté la démission du patriarche, qui a justifié son geste par le « poids de l’âge ». Le « corps physique » ne répondant plus, le leader du Palu a donc décidé de rendre le tablier.

On aura beau critiqué le vieillard pour son « immobilisme », on ne pourra pas le compter dans le monde des antivaleurs. Le vieux a réussi à préserver son honneur. Tout le monde ou presque reconnaît sa probité. Les histoires d’argent sale ou de détournement de deniers publics ne constituaient pas son monde. Les pots de vin ne figuraient pas dans ses calculs. Il part donc très propre. C’est là son seul et vrai mérite.  Pour le reste, rien de bien intéressant à se mettre sous la dent. Comme premier ministre, il était plutôt un peu trop éffacé.

Gizenga parti, c’est la course à la succession. Des dizaines de noms sont cités, même si au Palu on laisse entendre que les accords signés avec l’Alliance de la majorité présidentielle (AMP) lui donnent droit à la primature. Adolphe Muzito, ministre sortant du budget serait cité, tout comme un professeur Izza, inconnu du public. Sur la liste des prétendants, on retrouve aussi un certain Oscar Kashala. Ce médecin vivant aux USA, candidat à la présidentielle de 2006, allié de Jean-Pierre Bemba au second tour de la présidentielle, serait soutenu par les Américains. C’est du moins ce qu’affirment certaines sources. On sait pourtant qu’un autre Congolais, Oscar Ngalamulume, fut lui aussi, semble-t-il, longtemps soutenu par les mêmes Américains durant ces 15 dernières années. Il n’a jamais occupé la fameuse primature. Alors, Kashala Oscar peut toujours rêver. Lui peut-être réussira là où l’autre a échoué. D’autres sources parlent plutôt de M. Matungulu. Cet ancien du FMI, ancien ministre des FInances aurait été choisi par le Palu et serait soutenu par les partenaires financiers du pays. Des noms comme ceux de Mabi Mulumba, Evariste Boshab, Vital Kamerhe, Nzanga Mobutu, Olivier Kamitatu…sont également cités.

On peut bien se demander ce que tous ces gens cherchent. Est-ce pour sortir le pays de la crise multiforme qu’il connaît ou simplement pour se faire un peu plus d’argent et donc grossir leurs parcs automobiles, leurs comptes en banque, augmenter le nombre de leurs villas et appartements… Le peuple, lui, ne veut qu’une chose: bien vivre et en paix. Qu’on lui assure ses trois repas quotidiens; que l’eau et l’électricité ne soient plus un luxe; que la scolarité des enfants ne soit pas un poids financier trop lourd à supporter; que les soins médicaux soient à la portée de tous; que les emplois soient créés; que les salaires soient régulièrement payés et valorisés; que les loyers des maisons soient abordables et payables en monnaie nationale; que le CNDP de Laurent Nkunda arrête d’humilier l’armée nationale; que les éléments des groupes armés nationaux et étrangers arrêtent de violer les filles et femmes congolaises; que les routes soient construites ou réhabilitées afin de faciliter notamment un meilleur accès des produits vivriers aux marchés; que les transports en commun cessent d’être un casse-tête pour les citadins; que l’insécurité créée par les gangsters soit éradiquée, bref que les Congolais redeviennent, enfin, des hommes ayant foi en l’avenir, fiers de vivre dans leur pays au lieu de tenter l’aventure sans issue d’une escapade en Europe, en Afrique du Sud ou aux USA.

Franck Baku

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :