Bandundu, Kananga, Kindu: des villes à construire

Mes bagages sur un toleka à Bandundu

Mes bagages sur un toleka à Bandundu

J’ai pris le temps durant les trois dernières semaines de faire le tour de quelques villes du pays que je n’avais jamais visitées. Je me suis ainsi rendu à Bandundu, Kananga et Kindu. J’ai pu constater que nos villes souffrent presque toutes de mêmes maux. Routes défoncées à Kananga et Kindu; eau courante toujours pas au point surtout à Kananga; électricité quasi un luxe à Kananga et à Kindu alors qu’on en a en abondance dans la ville de Bandundu au point que les habitants n’ont pas l’habitude d’éteindre les lumières même en plein jour.

A Kindu, il faut une fouille quasi archéologique pour découvrir l’asphalte sur une route. La Monuc y est omniprésente avec son terminal aérien très étendu, au point que la RVA donne l’impression d’être un locataire dans ses propres installations face à une Monuc envahissante et bien équipée. A Kananga, la Monuc est si envahissante que ses groupes électrogènes font un bruit d’enfer, incommodant ainsi les clients du « Grand hôtel » et les habitants aux alentours, soumis à une nuisance sonore de jour comme de nuit. Les méfaits sonores des groupes électrogènes de la Monuc sont aussi incommodants à Kindu de jour comme de nuit.

Contrairement à ce que l’on a toujours dit, Kindu, dans la province du Maniema m’a plutôt séduit. Alors que je devais m’y rendre, il m’a été dit que la ville n’était pas fournie en électricité tandis que l’eau y était un produit de luxe. On me recommanda ainsi de charger mon téléphone pour plusieurs jours, la possibilité de le faire à Kindu étant écartée. On me demanda également de me munir de babouches et d’une torche. Surprise agréable lors de mon séjour d’une semaine dans cette ville, l’eau courante était quasi omniprésente, en tout cas mieux présente que dans plusieurs quartiers de Kinshasa- la capitale. L’électricité était fournie – du moins dans le quartier de mon hôtel situé en diagonal des résidences du député Alexis Thambwe Mwamba et de M. Aaron Shabani- de 18h à 6h du matin. Pas mal pour une ville classée pas très intéressante par les organismes du système onusien.

Le point commun pour toutes les villes que j’ai visitées, c’est que le transport en commun en véhicules motorisés y est embryonnaire si pas inexistant pour Bandundu, Kananga et Kindu. Ici, ce sont plutôt des motos et des vélos qui font office de « taxis ». Si quelques timides taxi-bus circulent à Kananga, j’en ai pas vus à Bandundu ni à Kindu. Dans ces deux villes – du reste pas très grande en étendue – les habitants se déplacent à pied ou prennent les motos et vélos appelés « toleka » au prix de 100 Fc pour une course sur un « toleka ».

A Kindu, ville divisée en rive gauche et rive droite sur le fleuve Congo, les liaisons entre les deux parties de la ville se font grâce aux pirogues. Coût de la course: 20 Fc pour une pirogue ordinaire et 50 Fc pour les pirogues motorisées. Le spectacle est garanti. On peut aussi admirer la grandeur du fleuve Congo en sirotant un verre au « Palmier », un endroit aménagé par une étoile galonnée au bord du fleuve et qui attire bien du monde. Si « Le palmier » rehausse la cote de la ville de Kindu, le spectacle qu’offre la cité de la SNCC a de quoi décourager. Certaines maisons tombent quasiment en ruines, faute sans doute d’entretien. Bonne nouvelle tout de même: les trains passagers et marchandises ont repris du service de façon régulière. La situation est désolante pour la ville de Bandundu où les installations de l’Onatra sont abandonnées et en délabrement. Le garage est même occupé par la police. Le fleuve, lui au moins, continue à couler au point que le bon poisson frais du fleuve est une denrée à la portée de tous.

Franck Baku

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :