Procès assassinat Botethi: Kady sur le point d’être confondu

Kady Munung ne serait donc qu’un gros menteur. Celui qui ne connaît personne dans la ville, celui qui n’était pas à Kinshasa, mais plutôt sur le plateau des Bateke le jour du meurtre de Daniel Botethi, le 6 juillet dernier, est sur le point d’être confondu par les faits.

L’audience de mercredi dans le procès des assassins présumés du député provincial MLC et vice-président de l’assemblée provinciale de Kinshasa, n’a pas été sans enseignement. Le principal est que l’arme qui a tué Daniel Botethi n’est pas celle du garde du corps de ce dernier, qui avait sur lui une AKA. La balle extraite du corps de Daniel Botethi a révélé, après expertise, qu’elle venait plutôt d’une arme de marque FA. Il appert qu’une arme saisie sur la bande à Kady Munung le jour de son arrestation alors qu’elle tentait d’opérer un autre coup, est de marque FA. On rappelle que c’est à cette occasion que Kady avait été appréhendé.

Kady pourra toujours soutenir qu’il n’a jamais utilisé cette arme; qu’il ne la connaît pas, mais les faits risquent bien d’amoindrir la portée de ses arguments, si arguments il y a, ou plutôt ses dénégations. L’homme doit être cuisiné pour qu’il dise, enfin, la vérité.

Franck Baku

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :