Forte montée de la criminalité à Kinshasa

Kinshasa serait-il devenu un coupe-gorge? C’est la question que l’on est en droit de se poser à la suite de la multiplication de cas d’assassinats surtout dans la commune de Ngaliema. Après le meurtre, le 6 juillet dernier, du vice-président de l’assemblée provinciale, on a appris que de nombreuses autres personnes ont été braquées dans le périmètre du palais de marbre. Le député RCD Adolphe Onusumba a failli y laisser sa peau. Transféré d’urgence en Afrique du Sud pour des soins appropriés, il est rentré au pays il y a une semaine, marchant à l’aide de béquilles. Shabani Nonda, capitaine de l’équipe nationale de football, les Léopards, n’a eu la vie sauve qu’après avoir cédé une importante somme d’argent, une montre bracelet de grande marque et un téléphone portable. Il y a 48 heures, le comédien Mbonge d’une troupe théâtrale bien connue des téléspectateurs a été assassiné dans la même commune.

La commune de Ngaliema serait-elle devenue un haut lieu du crime? C’est pourtant là qu’habitent les plus hautes autorités du pays, les grandes vedettes de la musique, les grands « bwana » (gens plein de pognon). C’est, pour ainsi dire, la commune qui abrite les quartiers pourvus de belles villas. Binza Pigeon, Binza UPN, Binza Macampagne, Binza Télécoms, Binza Village, Binza Mont Fleury, Binza Météo, … sont célèbres pour leurs villas cossues. On aurait pensé que ces quartiers là seraient bien protégés. Que non! Ils sont même en passe de devenir invivables, dangereux.

Il n’y a malheureusement pas que ces quartiers là qui deviennent dangereux. Toute la ville est comme emportée par une forte montée de la criminalité, au point que beaucoup de Kinois n’osent plus faire le noctambule. Par prudence, on préfère se calfeutrer chez soi à la tombée de la nuit. On ne sait jamais, une balle perdue peut gâcher toute une vie. Pourtant, Kinshasa est encombré de nombreux containers transformés en postes de police. Les policiers y commis préfèrent malheureusement s’occuper beaucoup plus de la garde de véhicules y parqués moyennant 500 francs congolais l’unité que d’apporter secours aux citoyens en danger.

Franck Baku

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :