Des journalistes rwandais, burundais et congolais au TPIR

Depuis mercredi dernier, je suis à Arusha en Tanzanie où siège le Tribunal pénal international pour le Rwanda dans le cadre d’un atelier sur la justice internationale organisé par l’Institut Panos Paris sous l’encadrement de Mme Marie-Soleil Frère, experte associée à l’IPP. La petite ville qui abrite le TPIR n’a pas beaucoup changé depuis ma dernière visite qui remonte à décembre 2003. J’y étais arrivé pour la première fois quelques jours seulement après le prononcé du jugement du procès dit « médias de la haine ». Bien propre et plutôt calme, l’aéroport offre un « bon » visage par rapport à bien d’aéroports d’Afrique où règnent le désordre et la cohue à l’arrivée d’un vol. Là, pas de bousculades, pas de présences étrangères dans la salle de récupération des bagages.

Arusha est à près d’une heure de route de l’aéroport Kilimanjaro. Situé au Franck et Fortunat devant le AICC à Arusha« Arusha international conference centre » (AICC), le bâtiment qui abrite le TPIR est, à lui-même, imposant avec ses trois ailes de 7 niveaux chacune. Il faut montrer « pattes blanches » avant d’y entrer. Les entrées sont filtrées afin, sans doute, d’éviter des surprises désagréables.

Même les journalistes que nous sommes n’ont eu droit à aucun traitement spécial. Les ordres sont les ordres et il faut les respecter. Nous avons du remplir chacun une fiche d’accréditation et produire nos passeports. Pas facile à gérer tout ça puisque le groupe comptait 18 personnes. Après avoir rempli les formalités, nous avons appris désagréablement que les badges n’étaient pas disponibles.

Diyenat S. Mabika, une jeune française, chargée d’encadrer le groupe dans les bâtiments de AICC nous a tout de même permis de nous rendre dans les salles d’audiences des galeries réservées au public en utilisant son badge. C’est la seule façon d’ouvrir les portes munies d’un système de détection magnétique. Sur insistance de Diyenat Mabika, une carte plastifiée a été finalement remise à chacun de nous le deuxième jour afin de nous faciliter l’accès au bâtiment. Toutefois, la présence de Diyenat Mabika est toujours nécessaire pour accéder à certaines salles. Parfaitement bilingue, elle nous est d’une grande utilité dans ce bâtiment où prédomine l’anglais.

Au TPIR, le public assiste aux audiences à travers une baie vitrée. De là où se trouve le public peut voir les membres de la composition (les trois juges), les magistrats du parquet, la défense et les accusés, mais il ne peut voir les témoins. Ces derniers témoignent sous le couvert de l’anonymat ; qu’ils soient présents dans la salle d’audience ou par téléphone ou vidéoconférence. Le public a au moins le son et les images diffusées sur des écrans placés dans les galeries lui réservées. Le matériel disponible permet de suivre le déroulement d’une audience dans les trois langues couvertes par la traduction simultanée, soit le français, l’anglais et le kinyarwanda.

Mercredi 25 juin dans l’après-midi, j’ai pu suivre l’interrogatoire d’un témoin à décharge produit par la défense dans le procès dit « militaires 2 » à la 2ème chambre de première instance. Ce témoin a été interrogé via une liaison satellitaire. Le procès dit « militaires 2 », qui a débuté le 20 septembre 2004, concerne d’anciens hauts gradés de l’armée au moment du génocide, en l’occurrence Augustin Bizimungu, Augustin Ndindiliyimana, François-Xavier Nzuwonemeye et Innocent Sagahutu. Jeudi, j’ai passé la majeure partie de la journée à peaufiner mon blog avec Cédric Kalonji, un compatriote dont le blog a remporté plusieurs prix dans le domaine.

Franck BAKU

4 Réponses

  1. Super Franck ! C’est là qu’on découvre que les participants à cet atelier font des tas de choses que les soi-disant « organisateurs » ignorent !
    Bonne continuation !

  2. Bonjour grand Chef et bienvenue dans la blogosphère. Je vois que tu ajoutes tes photo tout seul… Je suis vraiment trop fier de toi…

  3. bonsoir,
    j’ai bcp aimé votre article sur le Bilan du TPIR ,je suis en train de faire des recherches sur ce sujet,mais je trouvais que ces infos ne sont pas récentes ,pourriez vous actualiser S.V.P!!!

    Courage et Merci!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :