Décevants, ces léopards

Trois matches nuls. Trois petits points. Trois buts marqués et autant encaissés. Au final élimination dès la phase de groupe. Les léopards football sénior n’ont certes perdu aucun match, mais n’en ont non plus gagné aucun. Le résultat est plutôt mitigé. Certains diront décevant. On peut ergoter sur cette préparation chaotique. Des joueurs qui arrivent en petit groupe et à compte-gouttes. Des problèmes de primes réglées finalement au tout dernier moment.

Avec une préparation qui n’a pas été à la hauteur des ambitions du grand Congo, on ne pouvait s’attendre à mieux sur le terrain. Un Mbokani qui fait la pluie et le beau temps dans le championnat belge incapable de concrétiser la dizaine d’occasions de buts dont il a pu bénéficier. N’eussent été les deux penalties qu’il a tirés, il serait reparti de la CAN 2013 avec zéro but au compteur. Un Mputu Trésor pas totalement au point pour égayer le public. Un Yussuf Mulumbu pas aussi étincelant que dans la Premier league anglaise. Un Matumona Zola Rhum pas bien utilisé et pas aussi efficace que les années antérieures…Un Trésor Lualua juste bon pour « peser » sur les défenses adverses sans apporter le plus qui permettrait à son équipe de l’emporter. Tout cela se paie comptant.

L’addition est si mauvaise qu’elle assombrit l’efficacité de Claude Leroy. Les équipes coachées par le « sorcier blanc » ont toujours franchi le premier tour. Il n’en sera rien cette fois-ci. Et c’est bien dommage.

Pourtant, l’équipe des léopards 2013 n’était pas si mauvaise que ça. Les quelques individualités qui ont accepté de participer à l’aventure sud-africaine comptent effectivement parmi les meilleures du pays. Mais qu’est-ce qui explique cette déconvenue ? Les exégètes du football trouveront sans doute les raisons.

Déçus, certains compatriotes ont suggéré que les joueurs reversent une partie des primes reçues. Des chiffres loufoques sont mis en avant. On parle de 30.000 USD chacun. D’autres avancent plutôt 40.000 USD chacun. Il semble que c’est plutôt 25.000 USD chacun et 15.000 USD de primes pour les trois matches, soit effectivement 40.000 USD chacun.

Est-ce trop ? Est-ce suffisant ? Le débat peut être engagé. Une chose est certaine, c’est peut-être là le prix à payer pour espérer de bons résultats dans les sports de haut niveau, dans une compétition aussi prisée que la CAN. Il reste que les joueurs qui revendiquent des primes aussi élevées au regard du niveau de vie plutôt modeste pour ne pas dire plus des Congolais, devraient se montrer un peu plus entreprenants sur le terrain. Il n’est pas normal qu’après avoir touché 40.000 USD, on en vienne à faire le service minimum sur le terrain. C’est de l’escroquerie.

About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d blogueurs aiment cette page :